Accueil | Sa vie | Son oeuvre | Interview | Galerie | Expos | Contact
 
Galerie:

Extraits de presse au sujet de Nelson Blanco

IMPORTANT : Ne pas utiliser l’icône “contact “ car il ne fonctionne plus
Nous contacter par mail nadjblanco@gmail.com
Tél 06 03 37 03 01 ou 06 23 81 24 08

b]Le Monde :
"Tout un univers peuplé de symboles et d'idéogrammes dans une série de compositions très colorées"

Le Figaro :
"Equations de hiéroglyphes. Cela pourrait être une recherche laborieuse et doctrinaire. Nelson Blanco en fait un jeu cocasse et joyeusement agressif. Une peinture originale et savoureuse".

l'Aurore :
"Une peinture en dehors du commun ; extra-ordinaire virtuosité d'exécution, générosité, dynamisme"

Nouvelles littéraires :
"Un ton de gentillesse narquoise avec de l'allégresse se dégage de l'oeuvre de Nelson Blanco qui participe à aucune esthétique codifiée et qui tout au plus, peut se définir comme une révélation pop de l'art naïf"
nelson blanco


Opus International- J.CL. Lambert :
« La peinture de Nelson Blanco est une peinture de plein feu, dit Majewski dans « Lettres francaises » si le feu est celui qui s’attache au caractère érotique de ses toiles. Un érotisme par ailleurs tout à fait symbolique. Nelson Blanco montre cette nature aux mille correspondances ambigües, et où le hasard, ici faisant bien les choses, lâche quelques subtilités humoristiques.
En stylisant au maximum toutes les formes, il n’y a plus de raison de ne pas arriver à leur confusion, surtout si de surcroît, une mise en page assez étudiée vient l’accentuer.
Le chat lové dans une pomme, le chat-branche d’arbre avec feuilles placées équivoquement, la femme au corps de chat, le chat au dos duquel il ajoute un œil qui pourrait être aussi un chat…
Que ce soit sous des stores bariolés ou sur des coussins criards, il ne s’agit que de chats. Mais il faut ajouter que tous ces éléments décoratifs ne servent qu’à renforcer le piquant des histoires de chats qui ne sont pas toujours à fouetter.

Ses prédilections, la femme, le chat, la fleur sont l’innocence même. Mais qui peut-être innocent impunément aujourd’hui ?
On pense à Prévert : Blanco, lui aussi, vous ferait rire aux larmes avec son spectacle aux couleurs si simples.
nelson blanco


Revue « Imagen » Buenos Aires
Sa magie de chats et de tarots se charge d’une dimension humaine où l’homme apparaît comme un tournesol équilibré entre la magie et la volupté.
Ses chats ont une personnalité expressive. Ses images essentiellement poétiques veulent faire découvrir une réalité au delà de la réalité. .

Revue « Guadalimar » Espagne : Saul Yurkievich
Chat fleuri, femme féline, fleur efféminée, pomme maternelle, flore intestinale, croupes, ventres entonnés dans d’autres ventres, rythmes ondulatoires de la topologie féline, charnels, en concordance avec les mouvements et les arabesques de la main dans le geste créateur.

voir aussi Nelson selon Yurkevich

voir article El Dia du 08/12/2004