Accueil | Sa vie | Son oeuvre | Interview | Galerie | Expos | Contact
 
Galerie:

Lettre de Jean Dubuffet

"Paris, 6 Mars 1974
nelson blanco


Mon cher Nelson Blanco,


Juste devant la grande table sur laquelle je fais ma correspondance et mes écritures (toujours très encombrée de documents en souffrance) il y a une étagère, et, sur cette étagère, le joli tableau que vous m'avez fait tenir en cadeau de Noël, avec son cadre peint. C'est une peinture très attachante, avec son chat dans une fleur. Je l'aime beaucoup.



Sur cette table il y a, parmi les papiers, votre lettre qui porte la date du 15 octobre dernier et qui est fort émouvante et belle avec aussi d'autres lettres auxquelles je dois répondre.
J'ai été constamment absorbé, depuis le mois d'aôut dernier, par des travaux très longs, difficiles et aussi pressés, qui ne me laissaient jamais le moindre loisir.

nelson blanco

C'est bien vrai ce que vous écrivez des idées pour lesquelles on se tue en Argentine et partout ailleurs et qui sont comme des coquilles vides. C'est vrai de toutes les idées qui soient, cependant que tout notre être et nos raisons d'être et toute notre vie gravitent autour de ces coquilles.

Pas seulement les idées mais aussi bien les faits physiques et tous phénomènes que nous avions cru irrécusables sont aussi de même des mirages qui n'ont d'autre contenu que celui que notre pensée leur attribue illusoirement.

Mais alors il nous est offert d'enrichir le monde à notre guise en fabriquant nous-même tous faits et phénomènes qu'il nous plaira. Ils n'auront pas moins de contenu ni d'existence réelle que ce que nous prenons pour phénomènes physiques, et notre vie gravitera de même aussitôt autour d'eux. C'est ce que vous faites avec vos chats dans la fleur.

Un abrazo"

Jean Dubuffet


voir aussi Samuel Oliver parlant de lui